Egypte : Sissi et l’armée au cœur d’un scandale

Le Président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi

Le Président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, et l’armée sont au cœur d’un grand scandale financier. Ils sont accusés de corruption par un entrepreneur en bâtiment qui s’est exilé en Espagne depuis quelques mois.

Mohamed Ali, âgé de 45 ans, s’est récemment exilé en Espagne d’où il a révélé une ardoise de plusieurs millions de livres égyptiennes que lui devraient les autorités suite à la réalisation de travaux de bâtiment effectués par sa compagnie, Amlaak. Vidéos à l’appui, l’homme a évoqué une somme faramineuse de 110 millions d’euros pour la construction d’un hôtel par l’armée, dans la banlieue du Caire. Mohamed Ali a par ailleurs fait mention d’une somme 12 millions d’euros devant servir à la construction de la résidence d’été du Président Abdel Fattah al-Sissi, sur la côte méditerranéenne, près d’Alexandrie.

D’après l’auteur de ces vidéos, l’armée « construit de nombreux projets ratés qui n’ont apporté aucun revenu aux gens ». Et de dénoncer les « projets orgueilleux » des autorités. Prenant exemple de projet qui ne rapporte rien à l’Etat, Mohamed Ali a parlé de l’élargissement du canal de Suez. « Tu dis que nous somme pauvres et que nous devons avoir faim pour construire le pays. Mais est-ce que tu as faim quand tu jettes des milliards par la fenêtre et que tes hommes dépensent des millions ? », a lancé l’entrepreneur à l’endroit du chef de l’Etat égyptien.

Ces accusations ont provoqué une vive polémique dans le pays dirigé d’une main de fer par le Président Sissi. Les internautes s’indignent, car la majorité des Egyptiens vivent en dessous du seuil de pauvreté depuis la dévaluation de la livre égyptienne, en 2016. Une plainte pour « trahison » a été déposée par un avocat contre l’entrepreneur égyptien en exil. Cela n’a eu aucun effet sur Mohamed Ali qui promet de continuer à envoyer des vidéos tant que le gouvernement ne dira pas la vérité sur les accusations de corruption dont il fait l’objet.