Egypte : nouvel attentat au Caire, ce samedi matin

Alors que l’Egypte commémore le troisième anniversaire du début du soulèvement populaire contre Hosni Moubarak en 2011, un nouvel attentat a secoué Le Caire, ce samedi matin. Pour le moment, aucun bilan n’a été établi.

Au moment où l’Egypte commémore le troisième anniversaire du début du soulèvement populaire contre Hosni Moubarak en 2011, un nouvel attentat a secoué Le Caire, ce samedi matin. Pour le moment, aucun bilan n’a été établi.

Selon une source sécuritaire qui s’est confiée à Reuters, l’explosion, qui a fait un blessé, s’est produite près d’une académie de police de la capitale égyptienne. Elle intervient au lendemain d’une vague d’attentats contre les forces de sécurité. En effet, vendredi, il y eut une série d’attentats visant la police et qui a fait six morts vendredi au Caire. Quatre personnes, dont trois policiers, ont été tuées, lors d’un attentat perpétré au petit matin contre la Direction de la sécurité du Caire, qui abrite la police et la sécurité d’Etat. On parle de 76 blessés.

D’après un journaliste de Reuters, il y eut une fusillade après l’explosion. Quelques heures plus tard, deux autres explosions ont secoué Le Caire. L’une, dans le quartier de Dokki, ayant causé la mort d’un individu, l’autre, près d’un cinéma sur la route menant aux pyramides, a également fait un mort. En outre, au moins onze personnes ont été tuées au cours d’affrontements entre des partisans du Président déchu Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, et les forces de sécurité, au Caire et dans d’autres villes, dont Alexandrie, Beni Souef, Ismaïlia, Suez.

Les groupes islamistes multiplient les attaques contre la police et l’armée depuis le renversement du Président Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, en juillet dernier. Preuve que malgré la décision des nouvelles autorités de décapiter les Frères musulmans en emprisonnant leurs leaders, en gelant leurs avoirs et à les déclarer « terroristes », le mouvement est loin de s’essouffler.