Égypte : Liquide de vie éternelle ou eau usée ? Le sarcophage livre ses mystères

Le mystérieux sarcophage de granit noir découvert en Egypte n’a pas encore révélé tous ses mystères mais il continue d’alimenter les rumeurs les plus folles. Après son ouverture, un liquide rouge croupissant autour de trois momies décomposées a été découvert, suffisant pour qu’Internet y voit le liquide de la vie éternelle.

La tombe, qui remonte à la période ptolémaïque entre 305 av. et 30 av. J.-C., a été retrouvée dans la ville d’Alexandrie. Le sarcophage de 6 pieds de haut, long de 8,7 pieds et large de 5,4 pieds qui a été trouvé à l’intérieur avec un buste, est le plus grand jamais trouvé à Alexandrie. Il n’avait jamais été ouvert depuis sa fermeture, il y a plus de 2 000 ans. La seule chose que l’on sache précisément aujourd’hui que la tombe était dédiée à une personne avec un statut social élevé.

Après son ouverture, des images terrifiantes d’un trio de squelettes flottant dans l’eau trouble a entrainé des rumeurs selon lesquelles le «jus de momie» contenait des propriétés médicinales ou surnaturelles, et de nombreuses propositions de personnes souhaitant gouter l’élixir magique sont arrivée.

Plus probablement, les scientifiques considèrent que sa coloration bizarre signifie la présence d’un métal tel que le mercure.

Le grand sarcophage en granit noir a été découvert dans le district de Sidi Gaber au début de ce mois et a été ouvert en dépit des craintes que cela ne déclenche une ancienne malédiction. Les ouvriers ont trouvé le tombeau de granit noir 16 pieds sous terre pendant la construction d’un immeuble d’appartements dans la ville portuaire historique méditerranéenne.

Le secrétaire général du Conseil suprême des antiquités, le Dr Moustafa Waziri, a rejeté les premières spéculations selon lesquelles le tombeau pourrait contenir les restes d’Alexandre le Grand, disant qu’il aurait plus surement appartenu à un prêtre.

Cependant, la découverte d’une éventuelle flèche endommageant l’un des crânes signifie que les os appartiennent probablement à des responsables militaires, selon un communiqué publié par le ministère égyptien des antiquités.

Les autorités ont également révélé que le liquide n’était ni un «jus pour les momies qui contient un élixir de vie» ni un «mercure rouge», mais quelque chose de beaucoup plus basique, de l’eau usée qui s’est infiltré.

Mais la vérité laide – ou dans ce cas, malodorante – n’a pas suffi à effrayer les fanatiques, inspirant même une campagne en ligne sur Change.org intitulée «Que les gens boivent le liquide rouge du sarcophage noir» qui a attiré plus de 20 000 signatures.

« Nous devons boire le liquide rouge du sarcophage sombre maudit sous la forme d’une sorte de boisson énergisante gazeuse afin que nous puissions assumer ses pouvoirs et finalement mourir », a écrit le fondateur de la pétition, Innes McKendrick, en guise d’explication « we need to drink the red liquid from the cursed dark sarcophagus in the form of some sort of carbonated energy drink so we can assume its powers and finally die ».

Les trois momies seront cependant transportées au musée national d’Alexandrie, tandis que le cercueil sera transporté dans un musée militaire. Le sort du sarcophage reste à déterminer.