Egypte : les pro-Morsi n’abdiquent pas, un étudiant tué dans une manifestation

Un étudiant a été tué jeudi, lors d’une manifestation pro-Morsi à l’université du Caire. Une nouvelle contestation qui montre que les partisans du Président déchu n’ont pas abdiqué.

La tension n’est toujours pas retombée en Egypte. Un étudiant a été tué jeudi, lors d’une manifestation des partisans du président Mohamed Morsi, à l’université du Caire, renversé le 3 juillet par l’armée, ont indiqué des responsables du ministère de la Santé.

La marche a très rapidement dégénéré puisque des témoins sur place ont affirmé que la police avait fait usage de gaz lacrymogène, de canons à eau, et de tirs de chevrotines pour disperser les protestataires, qui réclamaient le retour au pouvoir du chef d’Etat déchu, issu de la confrérie des Frères musulmans. Cette nouvelle manifestation montre que les partisans de Mohamed Morsi n’ont pas abdiqué, même si leur mouvement a faibli, ces derniers mois en raison de la répression implacable menée par les forces de l’ordre égyptiennes à leur encontre. Bien que cette sanglante répression ait fait au moins plus d’un millier de morts, ils continuent de défier le pouvoir.

De leur côté, les autorités égyptiennes ont prévenu qu’elles n’hésiteraient pas à utiliser la force contre tous les manifestants qui troublent l’ordre public ou bloquent la circulation dans le pays. A ce jour, Mohamed Morsi et plusieurs responsables Frères musulmans sont détenus dans un endroit tenu secret par l’armée, en attendant leur procès.