Egypte : les Frères musulmans lâchent du lest vis-à-vis du pouvoir

La coalition composée des partisans de Mohamed Morsi renversé le 3 juillet dernier par l’armée a appelé ce samedi au dialogue pour sortir de la crise politique. Elle a en effet appelé « toutes les forces révolutionnaires, les partis politiques et les personnalités patriotiques à entamer un dialogue profond afin de sortir de la crise actuelle ». Mais elle a toutefois posé plusieurs conditions à cette main tendue. La libération des prisonniers et la réouverture des médias islamistes fermés après l’éviction de Mohamed Morsi. En revanche, le retour au pouvoir de ce dernier, initialement posé comme condition préalable à toute négociation, n’est cette fois évoqué que de façon évasive.