Egypte : les élections législatives reportées

Les élections législatives, initialement prévues en septembre, devraient avoir lieu un ou deux mois plus tard, a annoncé ce mercredi le Conseil suprême des forces armées qui dirige le pays depuis la chute du président Hosni Moubarak, le 11 février. Un report réclamé par les manifestants qui sont de retour sur la place Tahrir, au Caire, depuis six jours pour réclamer l’accélération des réformes. Ils souhaitent que la police soit purgée des fidèles de l’ancien régime et de ceux qui sont impliqués dans la mort de près de 900 manifestants durant le soulèvement populaire, entre le 25 janvier et le 11 février. Le ministre de l’Intérieur Mansour el-Issawi a annoncé ce mercredi le limogeage de 587 officiers supérieurs de la police. Selon la télévision publique 37 des officiers limogés seront inculpés pour avoir tué des protestataires.