Egypte: la mort d’une manifestante photographiée en direct

Lors du quatrième anniversaire de la révolution, ce week-end en Egypte, la photographie d’une manifestante touchée par un tir de chevrotine a bouleversé les réseaux sociaux.

Triste anniversaire. Ce week-end, l’Egypte a fêté dans le sang le quatrième anniversaire du départ d’Hosni Moubarak. Près de 16 manifestants ont été tués par la police. Un journaliste de l’agence de presse Reuters a photographié Shaïmaa al-Sabbagh qui venait d’Alexandrie pour manifester son mécontentement dans la capitale, Le Caire. Le cliché a été pris alors qu’elle venait de recevoir un tir de chevrotine.

Les photos ont été relayées des milliers de fois sur Twitter. On y voit aussi des clichés de la violence de la répression des forces de l’ordre.

« Aucune arme, qu’il s’agisse de fusils à chevrotine ou à balles de caoutchouc, n’a été utilisée. Il s’agissait d’une petite manifestation qui ne nécessitait pas le recours à de telles armes. Il n’y a eu que deux tirs de gaz lacrymogènes », a démenti un responsable du ministère de l’Intérieur, rapporte le Huffington Post.

L’ONG Human Rights Watch a cité la mort de Shaïmaa al-Sabbagh dont les images ont largement été diffusées pour demander, ce lundi l’ouverture, d’une enquête indépendante sur l’usage excessif de la force par les policiers égyptiens, à l’occasion de cet anniversaire.