Egypte : l’université du Caire assiégée par la police

Le conseil des doyens de l’université du Caire a autorisé, à l’unanimité, la police à investir le campus et à y camper en permanence.

La police égyptienne est désormais autorisée à entrer sur le campus de l’université du Caire et à y camper en permanence. La décision a été prise ce jeudi à l’unanimité par le conseil des doyens de la faculté, suite au triple attentat à la bombe devant l’université et qui a coûté la vie à un général de police et blessé plusieurs hauts gradés.

Les universités égyptiennes étaient devenues, depuis l’interdiction des rassemblements pro-Morsi sans autorisation au préalable, le terrain privilégié de la contestation des Frères musulmans. Ce qui a déclenché des violences et des incendies et contre les bâtiments de plusieurs universités, dont plusieurs incendies.

L’entrée de la police dans la plus grande université égyptienne est toutefois vue d’un mauvais œil par certains. A l’instar de Mohamad Badran, président élu de l’Union des étudiants d’Egypte, qui estime qu’une telle décision ne ferait qu’envenimer la situation. Cette intrusion est perçue comme une provocation par les étudiants.