Egypte : l’EI revendique l’attentat qui a tué quatre militaires dans le Sinaï

La branche égyptienne du groupe de l’organisation de l’Etat islamique (EI) a revendiqué ce jeudi l’attentat à la bombe qui a tué quatre militaires mercredi dans la péninsule du Sinaï.

L’organisation de l’Etat islamique multiplie les attentats en Egypte. La branche égyptienne du groupe armé a revendiqué ce jeudi un attentat à la bombe qui avait tué quatre militaires la veille dans la péninsule du Sinaï. Un colonel et trois soldats ont en effet péri mercredi dans l’explosion d’une bombe au passage de leur véhicule blindé lors d’une opération de ratissage aux abords d’Al-Arich, chef-lieu du Nord-Sinaï, ont indiqué des responsables de la sécurité et des urgences. Douze militaires ont également été blessés dans l’explosion, selon les mêmes sources.

La branche égyptienne de l’EI n’a pas manqué de revendiquer ces attaques. Dans un communiqué posté sur Twitter mercredi, la branche égyptienne de l’EI affirme que « des soldats du califat ont réussi à faire exploser deux bombes contre un convoi de l’armée ».

Le groupe armé a aussi revendiqué l’attaque terroriste qui a provoqué le crash de l’avion russe dans le Sinaï, tuant 224 passagers, le 31 octobre 2015.

Le Sinaï est régulièrement le théâtre d’attaques quasi-quotidiennes visant les forces de sécurité, depuis que l’armée a destitué le 3 juillet 2013, le président issu de la confrérie des Frères musulmans, Mohamed Morsi. Selon les autorités, plusieurs centaines de policiers et de soldats ont été tués dans les attaques terroristes, essentiellement dans le Nord-Sinaï, depuis 2013. Certains attentats ont également visé policiers et soldats au Caire et dans le Delta du Nil.