Egypte : l’armée abat par erreur des touristes mexicains

L’armée égyptienne a tué accidentellement des touristes mexicains, dans la nuit de dimanche à lundi, à Wahat, dans le désert occidental, selon le ministère de l’Intérieur.

Des militaires égyptiens ont tiré par erreur, dans la nuit de dimanche à lundi, sur un convoi de plusieurs véhicules dans lesquels se trouvaient des touristes mexicains. Un acte accidentel qui a coûté la vie à douze personnes et fait dix blessés, selon le ministère égyptien de l’Intérieur.

D’après un communiqué du ministère rendu public ce lundi, la police et l’armée, au moment des faits « pourchassaient des terroristes à Wahat, dans le désert occidental dans le région de Farafra ». En revanche, le communiqué ne précise pas si les véhicules ont été atteints par des tirs d’armes automatiques, d’artillerie ou des bombardements aériens. Pour le ministère du Tourisme, « la compagnie qui a organisé l’excursion n’avait pas les permis nécessaires pour se rendre dans cette région et n’avait pas prévenu les autorités ».

Au Mexique, le gouvernement a annoncé qu’au moins deux de ses ressortissants avaient été tués dans « un grave accident en Egypte ». Le Président mexicain, Enrique Peña Nieto, a condamné l’attaque sur son compte Twitter, demandant au Caire l’ouverture d’une « enquête approfondie ».

Le désert occidental est aussi l’un des bastions des groupes terroristes présents dans le pays, particulièrement la branche égyptienne de l’organisation de l’Etat islamique, le groupe Province du Sinaï. Les attaques terroristes se sont multipliées ces dernières années dans le pays, où des centaines de policiers et de soldats ont été tués. De ce fait, l’armée traque en permanence les groupes terroristes.

Depuis que l’actuel Président Abdel Fattah al-Sissi a destitué et arrêté l’ancien chef d’Etat Mohamed Morsi, en juillet 2013, les attaques se sont multipliées. Les assaillants affirment agir en représailles à la répression qui s’est abattue sur les partisans du dirigeant déchu.