Egypte : attaques djihadistes au Sinaï, 14 morts et 40 blessés

Au moins 14 personnes sont mortes, ce dimanche, dans la péninsule égyptienne du Sinaï, suite à deux attentas djihadistes revendiqué par l’organisation de l’Etat Islamique.

Six militaires égyptiens ont perdu la vie, ce dimanche 12 avril 2015, dans le Sinaï égyptien, dans l’explosion d’une bombe, au passage de leur véhicule dans le secteur d’El-Kouzat. Quelques heures plus tard, un camion piégé qui visait un poste de police, situé à El-Arich, dans le Sinaï également, a fait au moins huit morts et une quarantaine de blessés. Les deux attaques ont été revendiquées sur le réseau social Twitter par le groupe djihadiste Ansar Beit al-Maqdess, affilié à l’organisation de l’Etat islamique.

L’armée égyptienne a confirmé la première attaque et la mort des six soldats: « leur véhicule a été visé par un engin explosif posé par les terroristes extrémistes, qui a tué un officier, un sergent et quatre soldats, et blessé deux autres soldats ».

Quelques heures plus tard, toujours dans le Nord-Sinaï, huit personnes, dont plusieurs policiers, ont été tuées et 44 autres blessées dans un attentat-suicide au camion piégé, selon le ministère de la Santé.

Le ministère de l’Intérieur a quant à lui indiqué que les forces de sécurité avaient ouvert le feu sur le véhicule qui fonçait sur le poste de police à El-Arich, chef-lieu du Nord-Sinaï. « Les forces de sécurité ont ouvert le feu sur le véhicule, qui a explosé ».

Ansar Beït al-Maqdess a revendiqué de nombreuses attaques contre les forces de l’ordre dans le Nord-Sinaï, frontalier d’Israël et du territoire palestinien de la bande de Gaza, une zone devenue un fief de ce groupe. Le 2 avril dernier, une attaque a coûté la vie à 15 soldats et deux civils.