Egypte : Adjnad Misr revendique l’attentat contre la police du Caire

L’attentat à la bombe qui a tué un policier égyptien vendredi soir au Caire a été revendiqué le lendemain samedi par l’Adjnad Misr.

L’attentat à la bombe qui a tué un policier égyptien vendredi soir au Caire a été revendiqué le lendemain samedi par l’organisation djihadiste Adjnad Misr.

Le groupe ajoute qui a révélé son existence en janvier dernier, indique, dans un communiqué diffusé sur un site internet islamiste, avoir « surveillé un barrage de police établi sur une place de la capitale égyptienne avant de faire exploser la bombe ».

L’Adjnad Misr cible principalement les « éléments criminels » du gouvernement égyptien. Le mouvement islamiste reproche au nouveau régime soutenu par l’armée d’avoir déchu en juillet dernier le Président islamiste issu des Frères musulmans Mohamed Morsi.

Cet attentat du Caire intervient à environ un mois de la Présidentielle égyptienne prévue les 26 et 27 mai. Ce qui constitue un signal fort de la violence qui pourrait connaître une escalade sans précédent.

A noter que le groupe Adjnad Misr a revendiqué depuis sa création une demi-douzaine d’attentats, notamment les explosions en série qui ont fait deux morts, dont un général de la police, le 2 avril dernier devant l’Université du Caire