Egypte : 3 personnes exécutées devant une église, 12 blessées

Depuis l’éviction de Mohamed Morsi par l’armée le 3 juillet dernier, l’Egypte traverse une crise sans précédent. Ce dimanche soir, un attentat devant une église a fait trois morts et douze blessés.

C’est la psychose en Egypte. Outre les affrontements entre pro et anti-Moris d’une part, pro-Morsi et armée d’autre part, les chrétiens ne se sentent plus en sécurité au pays de Moubarak. Des hommes armés ont ouvert le feu devant une église au Caire et tué trois personnes et ont blessé douze autres.

Selon le ministère égyptien de l’Intérieur, il s’agit de tireurs inconnus qui ont ouvert le feu sur un groupe qui venait de sortir d’une église. Toujours le ministère, le groupe venait d’assister à un mariage dans une église du quartier d’Al-Warak, dans le nord du Caire, lorsque les tueurs, arrivés sur une moto, ont ouvert le feu devant l’édifice.

Un responsable du ministère de la Santé a confirmé à un journaliste de l’AFP que trois personnes étaient mortes dans l’attentat, mais a révisé en hausse le nombre de blessés, indiquant qu’ils étaient douze, au lieu de neuf dans un premier bilan. Ce responsable, Ahmed al-Ansari, a confié que quatre d’entre eux étaient dans un état critique.

Depuis plusieurs mois, de nombreux chrétiens d’Egypte ne cachent plus leur inquiétude. Des églises ont été attaquées au Caire ainsi qu’en province peu après la chute du régime islamiste de l’ex-président Morsi déposé par l »armée le 3 juillet dernier.

Malgré la décision du nouveau gouvernement de transition de briser la confrérie des Frères musulmans, en gelant leurs avoir et en mettant aux arrêts la quasi-totalité des dirigeants, les pro-Morsi ne faiblissent pas. Ils l’ont prouvé ce dimanche en attaquant des chrétiens à leur sortie d’église.