Egypte : 10 soldats tués dans un attentat suicide, 35 blessés

Au moins dix soldats égyptiens ont péri ce mercredi dans un attentat à la voiture piégée visant un convoi militaire dans Sinaï.

L’armée égyptienne est à nouveau attaquée. Cette fois-ci, le bilan est particulièrement lourd. Au moins dix soldats ont été tués ce mercredi dans un attentat à la voiture piégée visant un convoi militaire dans le Sinaï, a indiqué un responsable de la sécurité. La meurtrière attaque, qui a également fait 35 blessés, s’est produite près de la localité d’Al-Arish, capitale régionale du Nord-Sinaï, péninsule proche d’Israël et de la bande de Gaza. Les attaques contre les forces de l’ordre se sont particulièrement multipliées depuis le renversement par l’armée, le 3 juillet dernier,du Président issu des Frères musulmans, Mohamed Morsi.

Ces attaques récurrentes, surtout dans la région du Sinaï, ont fait plusieurs dizaines de morts au sein de la police et de l’armée. Pour les nouvelles autorités, les Frères musulmans, qui n’ont toujours pas digéré l’éviction de Mohamed Morsi, en sont responsables. Mais certains mouvements armés, liés à Al-Qaida, les ont souvent revendiquées en guise de représailles, selon eux, à la sanglante répression menée par les forces de l’ordre égyptiennes contre les manifestants qui soutiennent Mohamed Morsi.

Cette nouvelle attaque contre l’armée intervient au lendemain d’affrontements violents entre pro et anti-Morsi au Caire. Preuve que les nouvelles autorités de transition, qui avaient promis de rétablir la sécurité en Egypte, peinent pour l’heure à honorer leur engagement.