Ebola : un nouveau cas en Ouganda provenant de la RDC

Virus Ébola (au microscope électronique) montrant la structure filamenteuse de la particule virale.

Deux mois après la première apparition du virus Ebola en Ouganda en 2019, un nouveau cas a été découvert à Karese, à l’ouest du pays près de la frontière avec la République Démocratique du Congo.

« L’enfant et sa mère sont entrés dans le pays par le poste frontière principal de Mpondwe pour y recevoir des soins médicaux dans le district de Bwera Kasese« , indique un communiqué de presse publié par le ministère de la Santé hier, jeudi soir. Il s’agirait d’une jeune enfant congolaise de 9 ans qui a traversé la frontière entre l’Ouganda et la RDC, mercredi 28 aout.

« L’équipe de dépistage a identifié l’enfant au moment de son entrée avec les symptômes suivants; forte fièvre, faiblesse corporelle, éruption cutanée et saignements buccaux inexpliqués. Elle a ensuite été isolée et emmenée à l’unité de traitement Ebola de l’hôpital Bwera où elle est actuellement prise en charge », précise le communiqué.

Le ministère de la santé a déclaré que l’échantillon de sang avait été prélevé et envoyé à l’Institut de recherche viral ougandais (UVRI) pour qu’il soit testé et il a été confirmé positif pour le virus Ebola le 29 août.

« Depuis que l’enfant a été identifié au point d’entrée, il n’a pas eu de contact en Ouganda« , a déclaré dans son communiqué la Docteure Joyce Moriku, ministre d’Etat chargée de la Santé. Aujourd’hui, environ 5 500 personnes ont été vaccinés en Ouganda, mais ce nouveau cas relance les craintes d’un développement de la maladie dans l’ouest de l’Ouganda.