Ebola : quand l’aide américaine donne l’espoir aux pays touchés

Les pays touchés par le virus Ebola tels que le Liberia attendent beaucoup de l’aide américaine, espèrant qu’elle influera le reste de la communauté internationale à agir contre ce virus ravageur.

L’aide promise par les Etats-Unis a suscité beaucoup d’espoir chez les pays africains touchés par le virus Ebola. Washington a en effet annoncé le déploiement de 3 000 soldats en Afrique de l’Ouest et tente d’obtenir 88 millions de dollars supplémentaires pour mettre un terme à la propagation du virus. Les Etats-Unis vont également abriter, ce jeudi, une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU pour mettre un terme à l’épidémie.

Des actions concrètes suivies à la loupe par les dirigeants des pays touchés. C’est le cas notamment de la Présidente du Liberia Ellen Johnson Sirleaf. « L’annonce hier par le gouvernement des Etats-Unis d’une aide militaire directe est un moment significatif dans la bataille contre Ebola », a-t-elle souligné. « Nous espérons que cette décision des Etats-Unis incitera le reste de la communauté internationale à agir. Nos partenaires américains se rendent compte que le Liberia ne peut pas vaincre Ebola seul », a-t-elle ajouté. D’autant que le Liberia est le pays le plus touché par l’épidémie.

C’est d’ailleurs au Liberia que Washington va davantage concentrer ses actions pour se débarrasser d’Ebola. Les Etats-Unis ont annoncé la création d’un centre de commandement militaire au Liberia pour soutenir la lutte contre l’épidémie à travers la région et la mise en place de 1 000 lits.

Le Président américain Barack Obama a décidé quant à lui de s’impliquer personnellement dans le combat contre Ebola. Il a appelé « à agir vite pour éviter que des centaines de milliers de personnes » ne soient contaminées par le virus.