Ebola : nouveau cas en Sierra Leone, après l’annonce de la fin de l’épidémie par l’OMS

Après l’annonce de la fin de l’épidémie Ebola en Afrique de l’Ouest jeudi par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), un nouveau cas a été découvert en Sierra Leone.

La joie n’aura été que de courte durée en Sierra Leone. A peine l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé la fin de l’épidémie Ebola, jeudi, en Afrique de l’Ouest, que l’organisation confirme ce vendredi matin un nouveau cas dans le pays. « Nous pouvons confirmer le cas d’Ebola en Sierra Leone », a indiqué l’OMS dans une note envoyée aux médias.

Un peu plus tôt avant cette annonce, la Sierra Leone et des responsables sanitaires enquêtaient, en effet, sur un décès suspect d’Ebola dans le nord du pays, après qu’un premier prélèvement qui a été testé positif au virus jeudi, selon des sources officielles, quelques heures après la proclamation de la fin de l’épidémie en Afrique de l’Ouest. Malgré son annonce de l’arrêt de « toutes les chaînes connues de transmission de l’épidémie d’Ebola au Liberia comme dans l’ensemble de la région », l’OMS avait toutefois appelé à la prudence contre l’apparition de nouveaux cas. Le virus subsiste en effet dans certains liquides corporels, notamment le sperme où il peut rester jusqu’à neuf mois, voire un an.

L’épidémie d’Ebola est apparu en décembre 2013 en Guinée avant de se propager dans plusieurs pays de la sous-région, notamment en Sierra Leone et au Liberia. Elle a en tout fait 11 315 morts sur 28 637 cas recensés surtout en Guinée et au Liberia.

Ebola est connu depuis quarante ans. Le virus a été découvert pour la première fois en Afrique centrale. A ce jour, il n’existe aucun remède contre la maladie très contagieuse et qui tue très rapidement ceux qui en sont atteints.