Ebola : les soldats américains se retirent de l’Afrique de l’Ouest


Lecture 2 min.
arton45928

Les soldats américains engagés dans la lutte contre Ebola quittent l’Afrique de l’Ouest. L’annonce a été faite, ce mardi, par le porte-parole du Pentagone, le contre-amiral John Kirby.

Les Etats-Unis, avec leurs soldats déployés en Afrique de l’Ouest, ont apporté leur aide afin de lutter contre le virus Ebola. Depuis mardi, les milliers de soldats présents en Afrique de l’Ouest se retirent peu à peu du continent. Selon le porte-parole du Pentagone, « presque tous les soldats américains déployés sur place auront réintégré leurs bases d’ici le 30 avril grâce au succès de la mission américaine lancé en septembre 2014 ». Près de 1 500 soldats ont déjà quitté l’Afrique.

Les soldats américains ont mené des missions de soutien dans la lutte contre Ebola en « mettant en place des unités de traitement d’Ebola, formant des personnels de santé sur le continent ainsi qu’en apportant un soutien logistique aux travailleurs humanitaires », précise le contre-amiral Kirby. Malgré le retrait progressif des troupes américaines, d’importants équipements seront laissés sur place afin de lutter contre le virus hémorragique. Par ailleurs, une centaine de militaires américains vont rester sur place après le 30 avril afin de maintenir le dispositif mis en place pour lutter contre Ebola.

Une épidémie qui est en augmentation depuis le début du mois de février, particulièrement en Guinée, Sierra Leone et Liberia. Selon le dernier bilan de l’Organisation mondiale de la Santé, le virus, depuis son apparition en Guinée, en décembre 2013, a fait près de 9 000 victimes. Une épidémie pourtant contrôlé au Liberia.

Une conférence internationale de haut niveau sur Ebola de l’Union Européenne ainsi que de ses principaux partenaires est prévue, le 3 mars prochain à Bruxelles, afin de faire un bilan sur l’épidémie et mettre en place des mesures de reconstruction des pays touchés.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter