Ebola : les défaillances de l’OMS pointées du doigt par des experts de l’ONU

Un groupe d’experts mandaté par l’ONU a dénoncé, ce lundi, dans un rapport, le retard et les défaillances de l’Organisation mondiale de la Santé dans la gestion de l’épidémie Ebola.

Alors le virus Ebola perd du terrain en Afrique de l’Ouest avec l’annonce,samedi, de la fin de l’épidémie au Liberia, des experts de l’ONU ont dénoncé, ce lundi, dans un rapport, des défaillances de l’Organisation mondial de la Santé (OMS) quant à la gestion du virus Ebola, pointant du doigt les avertissements faits à l’organisation qui est restée sans réagir.

Le virus hémorragique a causé la mort de plus de 10 900 personnes sur 26 000 cas, essentiellement en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone. Selon le rapport, l’OMS a été averti de mai à juin 2014, des risques que comportait Ebola sans l’avoir pris en compte. L’OMS a déclaré une urgence de santé publique mondiale provoquée par Ebola seulement le 8 août, trois mois après les avertissements.

Face au manque de réactivité de l’OMS, les Etats membres de l’ONU ont demandé à un groupe d’experts, en mars dernier, d’examiner les raisons des dysfonctionnements au sein de l’institution. « Il y a un consensus fort pour dire que l’OMS n’a pas une capacité et une culture suffisamment fortes pour mener des opérations d’urgence », précise les experts dans le rapport.

Le groupe a été mis en place le 9 mars dernier afin « d’évaluer tous les aspects de l’action de l’OMS face au virus Ebola. Le groupe est présidé par la Britannique Barbara Stocking, ancienne présidente d’Oxfam GB, entre 2001 et 2013.