Ebola : le Sénégal soulagé après une fausse alerte!

Le Sénégal est soulagé après la mise en quarantaine, à Matam, d’un patient qui présentait des symptômes du virus Ebola, et dont le test effectué sur lui s’est révélé négatif.

A Dakar,

Le virus Ebola n’a pas touché le Sénégal. C’était une fausse alerte. Le pays de la Téranga est soulagé après le test négatif effectué sur un patient mis en quarantaine à Matam, dans le nord du Sénégal, qui présentait des symptômes du virus Ebola. La présence du virus dans le pays est donc exclue, a annoncé lundi le directeur sénégalais de la Prévention, El Hadji Mamadou Ndiaye.

Le patient en question avait été placé en isolement, samedi, à l’hôpital de Ourossogui, proche de Matam (près de 530 km de Dakar). Et « des échantillons prélevés sur lui ont été acheminés à Dakar, où ils ont été analysés par l’Institut Pasteur », a indiqué le docteur El Hadji Mamadou Ndiaye. Le médecin a également précisé que le patient était un homme de 27 ans, « qui vient du Mali », pays non affecté par l’épidémie, et qu’il avait été mis en quarantaine parce qu’il présentait « des signes assez évocateurs » de la fièvre Ebola. Des malades présentant des symptômes proches de ceux de la maladie Ebola avaient été recensés au Mali en avril dernier, mais des analyses en laboratoires ont exclu toute présence de virus Ebola.

De son côté, la ministre de la Santé du Sénégal a confirmé l’absence du virus dans le pays, rapporte la télévision nationale RTS. « Tout ce que nous avons déjà fait pour contrer le virus Ebola, à savoir la formation du personnel médical, la surveillance de nos frontières, va être renforcé », a-t-elle souligné. Elle a également appelé les journalistes à s’impliquer dans lutte contre le virus Ebola en informant la population. Toutefois, ces informations doivent être sûres, a-t-elle précisé. Selon elle, « il ne sert à rien de créer une panique dans le pays. Il ne sert à rien non plus de faire passer de fausses informations. Il faudrait que vous les médias, nous aidiez à faire passer la bonne information concernant le virus Ebola. Des gens n’ont pas dormi, craignant que le virus soit arrivé dans notre pays. D’où l’importance de faire passer la bonne information ».

Rappelons qu’un journaliste a été placé en garde à vue après qu’il ait annoncé la présence de cinq cas de virus Ebola dans le pays.