Ebola : le Mali doté d’un nouveau laboratoire mobile de détection

Le Mali, qui fait face au virus Ebola depuis plusieurs semaines, a reçu, jeudi, un premier laboratoire mobile de détection financé par l’Allemagne. Ce laboratoire va permettre au Mali de lutter plus efficacement contre ce virus.

Le virus Ebola ne fait plus de victimes au Mali depuis plus de quinze jours. Depuis l’apparition du virus dans le pays, sept personnes ont été contaminées dont cinq décédées. En dépit de cela, une propagation du virus au Mali n’est pas exclue. C’est pour cette raison qu’un laboratoire mobile pouvant détecter le virus ainsi que prendre en charge, de manière rapide, les personnes infectées par Ebola, a été offert au Mali. Ce laboratoire, selon des journalistes de l’AFP, a été financé par l’Allemagne pour 557 millions de FCFA (880 000 euros).

Une lutte plus efficace

Grâce à ce laboratoire, le pays va lutter contre Ebola de manière plus efficace. Ainsi, selon le docteur Ibrahima Socé-Fall, représentant de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) par ailleurs chef de la mission des Nations Unies contre Ebola au Mali, « ça donne des possibilités d’aller là où on en a besoin. Pas besoin d’envoyer des échantillons jusqu’à Bamako pour les tester ».

Ce laboratoire mobile, composé d’une multitude d’appareils et équipements médicaux, est installé au Centre d’infectiologie Charles Mérieux de Bamako. Il permet de stocker le matériel médical dans des cantines à roulettes transportables à travers le pays. L’Allemagne qui a financé le projet, a également, de par ses experts, mis en place une formation de professionnels maliens pour lutter contre Ebola. Le laboratoire installé à Bamako jeudi est déjà prêt à l’usage dans tout le pays .

Le Mali fait partie des pays d’Afrique de l’Ouest touchés par le virus Ebola. La Guinée, le Liberia ainsi que la Sierra Leone ont déjà été doté ce laboratoire mobile. Selon un dernier bilan de l’OMS, le virus hémorragique a fait 6113 morts sur 17 256 cas recensés.