Ebola : le Liberia tirée d’affaire ?

L’épidémie d’Ebola est terminée au Liberia a annoncé ce jeudi l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Ce n’est pas la première fois qu’elle annonce la fin de l’épidémie dans le pays avant que le virus ne refasse finalement surface.

L’épidémie d’Ebola est-elle terminée ou pas au Liberia? La question mérite en tous cas d’être posée. Car ce n’est pas la première fois que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) annonce la fin d’Ebola dans le pays. Elle a déclaré pour la énième fois ce jeudi la fin de la transmission du virus Ebola au Liberia, où l’épidémie a tué près de 4 000 personnes sur un peu plus de 10 600 cas.
« Le Liberia entre maintenant dans une période de vigilance de 90 jours », a ajouté l’OMS dans un communiqué.

Si la situation s’améliore nettement au Liberia, ce n’est en revanche pas du tout le cas en Sierra Leone voisine. L’épidémie est toujours de mise dans le pays, où quatre jours après la sortie de l’hôpital du dernier malade traité et guéri, une femme décédée a été testée positive à Ebola, ont annoncé mardi les autorités sanitaires. Selon Sidi Yaya Tunis, porte-parole du Centre national de contrôle d’Ebola (NERC), cette femme âgée d’une soixantaine d’années était tombée malade et est décédée dans son village de Sella Kafta, dans la région de Kambia (nord-ouest), le 28 août.

Concernant la Guinée, trois cas ont été recensés la semaine dernière, d’après l’OMS. L’épidémie d’Ebola, qui a fait 11 300 morts depuis fin 2013 sur un peu plus de 28 000 cas, est apparue en Afrique de l’Ouest. Les pays les plus touchés ont été la Guinée, la Sierra Leone et le Liberia. Il n’y a toujours pas de vaccin contre le virus, qui a été découvert il y a près de quarante ans en Afrique centrale par un chercheur belge.