Ebola : le Japon « perfuse » les pays d’Afrique les plus touchés

Le gouvernement du Japon intègre la traque contre le virus Ebola, en annonçant qu’il allait octroyer 4,02 millions de dollars à chacun des gouvernements de Guinée, du Liberia et de la Sierra Leone

Le virus Ebola de plus en plus avec l’étroit avec une mobilisation planétaire. Le gouvernement du Japon a annoncé qu’il allait octroyer 4,02 millions de dollars à chacun des gouvernements de Guinée, du Liberia et de la Sierra Leone.

Selon le porte-parole du Secrétaire général, Stéphane Dujarric, lors d’un point de presse au siège des Nations-Unies à New York, cet argent du Japon « va servir à acheter des équipements médicaux de prévention ». Il y a en outre une contribution financière de 5,94 millions de dollars au Fonds multi-partenaires des Nations-Unies pour l’action contre Ebola pour soutenir les activités de la Mission des Nations-Unies pour l’action d’urgence contre Ebola.

Déjà jeudi, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait salué l’engagement pris par les autorités australiennes d’affecter des professionnels de santé et davantage de fonds pour renforcer la lutte contre la maladie à virus Ebola.