Ebola : la Zambie décide de fermer ses frontières

Pour éviter la propagation du virus Ebola dans leur pays, les autorités zambiennes ont, en plus d’avoir annoncé la fermeture de leurs frontières, décidé d’empêcher les Zambiens de se rendre en Guinée, en Sierra Leone et au Liberia, où sévit la maladie.

Alors que la Guinée qui avait annoncé la fermeture partielle de ses frontières est revenue sur sa décision, la Zambie elle préfère prendre les devants. Pour éviter une propagation du virus Ebola dans leur pays, les autorités zambiennes ont annoncé la fermeture de leurs frontières.

Mieux, la Zambie a décidé de refouler tout voyageur en provenance des pays touchés par l’épidémie du virus Ebola, notamment la Guinée, la Sierra Leone et le Liberia. Les autorités ont en outre décidé d’empêcher tout Zambien de se rendre dans ces pays à risques de contagion du virus Ebola.

Si les autorités guinéennes tentent d’apaiser la tension et d’écarter toute possibilité d’installer la psychose, en revenant notamment sur l’annonce faite de fermer les frontières, au Liberia voisin, la Présidente reconnaît une légèreté dans la gestion de la maladie et a présenté ses excuses au corps médical exposé, où d’ailleurs près de quarante personnes sont atteintes, et aux populations. Ellen Johnson Sirleaf a en outre promis de débloquer 18 millions de dollars pour faire face à Ebola.

Le Nigeria qui vient de rejoindre les pays infectés a quant à lui pris des mesures pour faire face à cette propagation du virus qui a fait deux morts ce week-end. Le Président Goodluck Johnatan a approuvé un plan d’intervention spéciale et le déblocage immédiat de 1,9 milliard de nairas, soit 11,67 millions de dollars, pour combattre la propagation du virus Ebola dans son pays.