Ebola : la France autorise trois traitements expérimentaux

La France a autorisé trois traitements expérimentaux qui sont susceptibles de guérir la maladie Ebola dont souffre une infirmière française qui a été contaminée au Liberia lors d’une mission de Médecins sans Frontières, à Monrovia.

Ebola a fait son entrée sur le sol français, et c’est par le canal d’une d’une volontaire française de Médecins sans frontières qui officiait au Liberia. Elle a été rapatriée dans la nuit de jeudi à vendredi dans un avion médicalisé.

Aujourd’hui, l’objectif premier du gouvernement français est de tout faire pour aboutir à la guérison de cette patiente qui a été rapatriée illico pour assurer son assistance. C’est dans ce cadre que la France a autorisé trois traitements expérimentaux qui sont susceptibles de guérir la maladie Ebola dont souffre cette infirmière.

Selon les spécialistes français, les risques de propagation de la maladie sont quasiment nuls. Pour les hommes de santé, « une contamination a peu de chance de se produire », car les mesures de sécurité sont exceptionnelles.

L’infirmière victime du virus Ebola est internée à l’hôpital militaire Begin à Saint-Mandé, près de Paris. Le Président français, François Hollande, a confié que la patiente est hospitalisée dans des conditions très optimales et dans deux chambres à pression négative.

Le virus Ebola est apparu en Afrique de l’Ouest, en janvier 2014, en Guinée, avant de se propager au Liberia et en Sierra Leone. A ce jour, la maladie a fait plus de 2 400 morts, selon les derniers chiffres de l’Organisation mondiale de la Santé.