Ebola : la barre des 10 000 morts franchie, à quand la fin de l’épidémie ?


Lecture 2 min.
arton46712

Le cap des 10 000 morts de l’épidémie Ebola a été franchi, a indiqué jeudi l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), alors que cette dernière avait annoncé des améliorations dans les pays les plus touchés.

Ebola continue de tuer. Le cap des 10 000 morts de l’épidémie qui sévit en Afrique de l’Ouest a été franchi, a annoncé, ce jeudi 12 mars 2015, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Le virus est visiblement loin d’avoir dit son dernier mot alors que l’OMS avait récemment annoncé des améliorations dans les pays touchés, redonnant à beaucoup de l’espoir. En tout, 24 350 personnes ont été affectées par cette épidémie, selon ce dernier bilan de l’OMS.

Ebola résiste toujours en Guinée, au Sierra Leone, et au Liberia. L’épidémie est apparue en janvier 2014, dans le sud de la Guinée. Depuis, il s’est rapidement propagé. Le Nigeria avait également été touché mais a rapidement pu mettre fin à l’épidémie.

De même pour le Sénégal qui avait eu affaire à un seul cas, qui a vite été guéri. Le Mali aussi n’avait pas été épargné mais s’est finalement débarrassé de l’épidémie.

Les économies en danger

Au-delà de la santé, Ebola met à mal les économies des pays touchés, a prévenu le Banque africaine de Développement. Lorsque les pays de la sous-région ont fermé leurs frontières avec la Guinée, la Sierra Leone et le Liberia, elle avait appelé à les rouvrir.

Identifié pour la première fois en 1976, Ebola tue entre 50 et 90% des personnes infectées. Il déclenche des fièvres, une hémorragie interne, des vomissements et diarrhées.

Officiellement, il n’existe aucun traitement, ni vaccin, pour soigner les malades même si les propositions de traitement se sont multipliés depuis l’apparition de l’épidémie.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter