Ebola-Fermeture de la frontière entre le Cameroun et le Nigeria : « prévenir plutôt que guérir »

Le ministre de la communication Issa Tchiroma Bakary, porte-parole du gouvernement, a annoncé que le Cameroun fermait ses frontières avec le Nigeria pour prévenir l’infiltration du virus Ebola dans son territoir

Le ministre de la communication Issa Tchiroma Bakary, porte-parole du gouvernement, a annoncé que le Cameroun fermait ses frontières avec le Nigeria pour prévenir l’infiltration du virus Ebola dans son territoire. « Toutes les frontières (aériennes, maritimes et terrestres) du Cameroun avec le Nigeria sont fermées. Notre logique est qu’il est préférable de prévenir plutôt que de guérir ». En effet le Cameroun craint d’être contaminé car au Nigeria on a recensé déjà une douzaine de cas de malades et signalé 4 décès.

Le porte-parole du gouvernement a expliqué que « le gouvernement a pris cette décision en toute connaissance de cause pour protéger ses populations (des risques de contamination) », et a rappelé qu’il s’agit d’une mesure qui sera observée pendant une quarantaine de jours, soit la période d’incubation de la maladie.

Le ministre a ajouté que les frontières seront rouvertes « si aucun nouveau cas n’est enregistré au Nigeria », de même la circulation avec les autres pays infectés serait réduite. Cette décision intervient après celle prise la semaine dernière sur l’interdiction des vols en provenance, ou ayant fait escale dans les pays touchés par la fièvre Ebola.

Toutefois aucun cas d’Ebola n’a encore été détecté à ce jour au Cameroun, qui partage près de 2 000 km de frontière avec le Nigeria. Le virus d’Ebola a fait quatre morts à Lagos, avec une douzaine de personnes infectées, selon les autorités nigérianes.