Ebola : émeute dans un quartier de Monrovia mis en quarantaine

Une émeute a éclaté dans la banlieue West Point de Monrovia, placée en quarantaine, ce mercredi, faisant au moins quatre blessés.

La mise en quarantaine de la banlieue West Point de la capitale libérienne, Monrovia, a provoqué des heurts ce mercredi. Au moins quatre personnes ont été blessées par balle dans des affrontements avec l’armée et la police.

Les violences ont éclaté lorsque les forces de l’ordre sont entrés dans cette zone pour évacuer une représentante de l’Etat résidant dans ce quartier avec sa famille. C’est alors que des habitants ont manifesté leur colère de devoir rester, quant à eux, en quarantaine.

Les forces de l’ordre ont eu recours à des bombes lacrymogènes pour disperser la foule et les militaires ont ouvert le feu, blessant ainsi quatre personnes, selon des témoins, rapporte Tribune de Genève.

L’objectif de cette mise en quarantaine, où des cas similaires existent dans les villes de Guéckédou, en Guinée, Kenema et Kailahun, en Sierra Leone, et Foya, au Liberia, est d’empêcher la migration de personnes vivant dans ces zones dites à risques – désignées comme étant les foyers du virus Ebola – vers d’autres régions du pays pour limiter la prolifération.