Ebola au Liberia : un 4e médecin est mort, ce dimanche

Au Liberia, un quatrième médecin a succombé du virus Ebola. Il s’agit du Dr Olive Buck, qui dirigeait l’hôpital public Lumley, et avait été diagnostiquée positive mardi avant d’être admise à l’hôpital Connaught.

Ebola poursuit sa route et continue de faire des ravages en Afrique de l’Ouest, notamment au Liberia où un quatrième médecin a succombé au virus, ce dimanche. Il s’agit du Dr Olive Buck, qui avait été diagnostiquée positive mardi avant d’être admise à l’hôpital Connaught.

Outre le Liberia, trois autres médecins sont mots du virus Ebola en Sierra Leone. Le premier médecin à avoir fait les frais du virus Ebola était l’unique spécialiste en virologie du pays, décédé en juillet juillet. En plus de ces décès de médecins, une cinquantaine d’infirmières ont succombé à l’attaque virale.

Ce décès coïncide avec la décision de nombreux pays d’envoyer des renforts dans les zones affectées par le virus Ebola. C’est le cas de Cuba qui a décidé d’envoyer 62 médecins et 103 infirmiers en Sierra Leone. A noter que Cuba fait partie des pays qui ont la plus forte densité de médecins par habitant.

Si au Sénégal, le seul cas de fièvre Ebola connu a été soigné et le malade guéri, les autres pays, notamment la Guinée, la Sierra Leone et le Liberia courent le risquent de voir leurs populations décimées, tellement la propagation du virus est rapide.