DSK porte plainte contre Nafissatou Diallo

Dominique Strauss Kahn a décidé de porter plainte contre Nafissatou Diallo, la femme de chambre guinéenne de l’hôtel Sofitel à New York qui l’avait accusé d’agression sexuelle.

Dominique Strauss Kahn contre attaque. Il a décidé de porter plainte contre Nafissatou Diallo, pour fausses déclarations, diffamation et procédure abusive. L’ancien directeur du Fonds monétaire international (FMI) lui réclame un million de dollars. Selon les précisions apportées par le New York Post, il l’accuse d’avoir en toute « connaissance de cause et intentionnellement fait de fausses déclarations aux forces de l’ordre » et ainsi porté atteinte à sa réputation dans le monde ». Dans les documents transmis à la justice et cités par le quotidien new-yorkais, Dominique Strauss-Kahn rappelle également qu’il était au moment des faits « considéré par certains comme le prochain président français ». L’ancien directeur du FMI qui a reconnu avoir eu une relation sexuelle « consentie » avec Nafissatou Diallo, lui reproche d’avoir affirmé être victime d’agression sexuelle. Il dénonce notamment avoir été interpellé, puis « soumis à une fouille dégradante et humiliante, photographié nu et avoir dû fournir des échantillons pour l’enquête », selon le New York Post.

DSK aurait pu être le prochain Président français

Interrogé par Le Figaro, Douglas Wigdor, l’avocat de Nafissatou Diallo, a réagi ce mardi suite à la plainte déposée par Dominique Strauss-Kahn. « Un an après la brutale agression sexuelle de Mme Diallo, c’est un nouvel exemple de l’attitude misogyne de Strauss-Kahn », a déclaré Maitre Douglas Wigdor. « Comme pour sa demande d’immunité diplomatique, nous sommes confiants que cette dernière manœuvre désespérée sera rapidement rejetée », a-t-il ajouté.

Cette affaire judiciaire a sans doute changé la donne politique française. Dominique Strauss Kahn était en effet favori dans les sondages pour devenir le prochain président français avant que ce fait divers éclate au grand jour. Les évènements se sont enchainés très vite pour l’ex-directeur du FMI. Sa descente aux enfers commence lorsque Nafissatou Diallo l’accuse de tentative de viol. Dominique Strauss Kahn qui rejette ces accusations est incarcéré, puis assigné à résidence à New York. Il démissionne ensuite de ses fonctions de directeur général du FMI. Le procureur ayant des doutes sur la crédibilité de Nafissatou Diallo en raison de mensonges répétés sur certains aspects de sa vie décide d’abandonner la procédure pénale le 23 août dernier, permettant à Dominique Strauss Kahn de rentrer en France.

Toutefois, la plainte au civil de Nafissatou Diallo est toujours entre les mains de la justice américaine depuis que le juge Douglas McKeon, du tribunal du Bronx, a refusé,le 1er mai, de la classer. DSK est par ailleurs mis en examen à Lille, dans le nord de la France, pour proxénétisme aggravé en bande organisée et placé sous contrôle judiciaire dans l’affaire dite du Carlton.