Double explosion à Beyrouth : un nouveau bilan fait état de 171 morts et 6000 blessés

Le bilan de la double explosion survenue à Beyrouth, au Liban, il y a quelques jours, vient de s’alourdir, selon les informations officielles.

« L’énorme explosion qui a dévasté, il y a une semaine, des quartiers de Beyrouth, a fait 171 morts et plus de 6 000 blessés, selon un nouveau bilan du ministère libanais de la Santé, établi ce mardi. Un précédent bilan faisait état de 160 morts.

La déflagration au port de Beyrouth a été provoquée par un incendie dans l’entrepôt où étaient stockées 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium», peut-on lire dans une dépêche de RFI.

En plus de ce bilan très lourd, la situation est inquiétante au Liban où des milliers de personnes sont sinistrées. Cette situation a fait naître un élan de solidarité de nombre de pays à travers le monde. Le Président français, Emmanuel Macron, a effectué le déplacement sur les lieux du pour s’enquérir de la situation et tenter de trouver des solutions. Il y a eu, à travers le monde, une série de protestations et de contestations de ces attaques jugées ignobles et incompréhensibles.

Au Sénégal, par exemple, les nombreux Libanais qui y vivent n’avaient pas hésité à sortir en masse, dans les rues, pour condamner avec la dernière énergie « ces actes de vandalisme contre un peuple qui ne fait que subir ». Mieux, ces Libanais du Sénégal avaient jugé malvenu et incompréhensible que, en plus des ravages causés par la pandémie de Coronavirus, on se permette de rajouter une couche aux nombreuses difficultés que vivent leurs compatriotes.

Dans d’autres capitales africaines, européennes et du monde, les mêmes soulèvements, visant à condamner fermement cette double explosion inouïe et aux lourdes conséquences, ont été notées.