Douala, la capitale des vacances scolaires au Cameroun

travail_des_enfants.jpg

C’est une réalité connue de tous, la ville de Douala est la destination la plus sollicitée par les élèves pour les vacances d’hiver… qui comme dans plusieurs autres pays du continent africain, commencent au mois de juillet… Mais les vacances n’ont pas le même sens pour tous !

Au Cameroun, comme dans plusieurs autres pays du continent africain, le mois de juillet marque généralement le début des vacances pour les élèves. C’est la fin d’une année scolaire souvent marquée soit par des échecs soit par des réussites, et une période pendant laquelle les élèves sont souvent appelés à changer d’air, à trouver de nouvelles destinations pour passer cette courte trêve.

Entre la campagne pour aider les parents aux travaux champêtres et la ville pour des vacances en famille, les jeunes fraîchement sortis des cases scolaires, sont très nombreux à passer leurs vacances dans la capitale économique, et ce pour des raisons multiples…

Douala, le centre de l’industrie du pays

Grâce aux nombreuses entreprises présentes sur son territoire et surtout à son poids dans l’économie du pays (Plus de 70% des recettes du pays), Douala est considéré comme le centre par excellence de l’industrie nationale. Capitale économique du Cameroun, le chef-lieu de la région du Littoral est une destination de rêve pour ces nombreux jeunes en quête d’argent pour aider les parents à préparer la prochaine rentrée scolaire. Ils convergent généralement là pour effectuer des activités en vogue chez de nombreux jeunes. Laveurs de voitures, vendeurs à la sauvette, Ils choisissent généralement des activités qui leur permettent de gagner directement de l’argent.

travail_des_enfants.jpg

La ville de rêve pour de nombreux jeunes

Si certains jeunes choisissent Douala pour son attrait économique, d’autres par contre viennent découvrir la ville et rencontrer les membres de leurs familles qui sont souvent très nombreux à résider dans cette métropole. Douala est la ville qui fait rêver de nombreux jeunes vivant dans la partie septentrionale et ceux qui se trouvent également dans les villages et les campagnes. Regarder le quotidien de cette ville à la télévision est parfois la seule façon pour eux d’être en contact avec cet “eldorado”.

Douala c’est également la capitale de l’hôtellerie camerounaise.

Avec ses 149 établissements, présents sur la plate-forme de tourisme en ligne Jumia Travel, la cité économique est de loin la capitale touristique du pays. Malgré moins de sites à visiter que dans les villes de Limbé, Kribi ou encore Buéa, Le chef-lieu de la région du Littoral arrive tout de même à mobiliser de nombreux voyageurs souvent en transit pour affaires. Et c’est ainsi que Douala attire à la fois ceux qui profitent de leurs vacances pour travailler, et ceux qui pour se reposer du travail qui les y a conduits, profitent dans cette seconde capitale d’infrastructures touristiques enviables !

travail_des_enfants_1.jpg