DOSSIER SPECIAL : Ils ont eu raison de Hissène Habré

Hommes comme femmes, l’ex-dictateur tchadien Hissène Habré les a torturés, emprisonnés, brisés, mais ils sont restés debout malgré tout et militent depuis 15 ans pour que justice soit faite. Toutes ces victimes de l’ancien Président, accompagnées depuis le tout début par de farouches défenseurs des droits de l’Homme, sont actuellement à Dakar pour témoigner de l’horreur qu’elles ont vécu au procès de l’ex-dirigeant qui a rouvert ce lundi.

Voilà 15 ans qu’ils se battent pour que Hissène Habré soit enfin traduit en justice. Les victimes de l’ex-dictateur, qui ont en effet vécu l’enfer sous son qui a duré de 82 à 89, ont eu raison de leur bourreau. Aujourd’hui c’est elles qui « sont en position de force et lui en position de faiblesse », confiait l’une d’elle à Afrik.com. Elles ont accepté de témoigner, dans ce dossier spécial, où nous racontons leur histoire douloureuse sous la dictature de Habré.

Les témoignages de Clément, Rachel ou encore Fatime sont poignants, parfois même insoutenables. Sans compter l’histoire de Rose Lokissim, que l’on peut considérer comme une amazone des temps modernes. Elle a sacrifié sa vie pour aider ses compagnons en prison. Elle écrivait soigneusement les noms de tous les prisonniers torturés ou tués par le régime pour en informer leurs familles. Mais finalement découverte par la police du régime, elle est exécutée à l’âge de 33 ans.

Mais on ne peut parler des victimes sans évoquer tous ces farouches militants des droits de l’Homme qui ont donné 15 ans de leur vie pour les accompagner et les aider à obtenir gain de cause. Parmi eux, Reed Brody, conseiller à Human Rights Watch et leur avocate Jacqueline Moudeina, qui les a toujours protégés et soutenus. Nous revenons également sur leurs parcours.

Tous ces hommes et ces femmes ont finalement eu raison de Hissène Habré qui n’imaginait sans doute pas qu’un jour il devrait rendre des comptes.