Donnons aux bébés d’Afrique la chance de voir naître et de fêter leur maman !

A LA VEILLE DE LA FETE DES MERES EN FRANCE ET SUITE A L’APPEL DE GRACA MACHEL MANDELA ET
DE L’AMREF, 1
ère
ONG AFRICAINE DE SANTE PUBLIQUE, LES ACTEURS FRANÇAIS SE MOBILISENT
POUR LA SANTE DES MERES AFRICAINES.

Paris, le 22 Mai 2012 – 2 jours avant la Fête des mères en France, une journée événement pour la vie et la
santé des mères africaines se tient à Paris le vendredi 1
er
juin, avec la venue exceptionnelle d’Esther Madudu,
sage-femme ougandaise, candidate au Prix Nobel de la Paix 2015, qui débute en France sa tournée
internationale de plaidoyer en faveur des mamans africaines. Le Ministère des Affaires Etrangères, le collectif
Stand Up composé de personnalités engagées*, les partenaires de la campagne, l’Ecole de sage-femme et la
maternité de Port Royal (AP-HP), le Club Santé Afrique, de nombreux acteurs privés et institutionnels de la
solidarité internationale, tous ont décidé de répondre à l’appel lancé par Graça Machel Mandela et par
l’AMREF en faveur de la campagne Stand Up For African Mothers pour sauver les mamans africaines.

Stand Up For African Mothers : un appel à la fois symbolique et très concret
Il s’agit, en vue des Objectifs du Millénaire pour le Développement, de remettre le Prix Nobel de la Paix 2015
aux sages-femmes africaines dont la candidature est portée par Esther Madudu, et de former 15 000 sagesfemmes africaines d’ici 2015, pour réduire de 25% la mortalité maternelle en Afrique Subsaharienne.
Rappelons qu’aujourd’hui encore, 200 000 femmes meurent chaque année sur le continent pendant la
grossesse ou l’accouchement de causes pourtant évitables. C’est une des plus grandes inégalités entre le
continent européen et africain. Le risque de mourir en portant ou en donnant la vie est aujourd’hui près de
140 fois plus élevé pour les femmes africaines qu’européennes. Pour Graça Machel Mandela, marraine de la
campagne : « La santé maternelle est l’Objectif du Millénaire pour le Développement qui a été laissé de côté, et
c’est inacceptable. Tous ensemble, nous avons le devoir de mettre fin à cette situation où l’accouchement est
synonyme de cauchemar. La naissance doit être un moment où l’on donne la vie, un moment de joie. ».

En Afrique, 1 sage-femme formée c’est 500 mères aidées chaque année ! Des sages-femmes pour prodiguer
des soins et sauver des vies, mais aussi pour éduquer les jeunes filles à la santé reproductive et à leurs droits
avec le planning familial, prévenir les grossesses difficiles et non désirées, prévenir la transmission du virus
du Sida de la mère à l’enfant pour contribuer à atteindre l’ambitieux objectif zéro bébé séropositif, …

Vendredi 1
er
Juin : à la veille de la Fête des Mères, les mamans
africaines donnent de la voix

Cette journée événement débute avec la visite de la maternité de PortRoyal par Esther Madudu, candidate au Prix Nobel de la Paix. Visite qui sera
suivie d’une conférence de presse exceptionnelle à l’Ecole des sagesfemmes de Baudelocque et d’une rencontre au Ministère des Affaires
Etrangères.

Le Programme :

9h30: Visite de la maternité de Port-Royal (AP-HP – Cochin). Pour la première fois, Esther Madudu visitera une
maternité européenne ; elle qui exerce dans un centre de santé isolé en Ouganda, et accouche 5 à 10 femmes
par jour parfois à la lumière de son téléphone portable. 53, avenue de l’Observatoire, Paris 14.

11h-12h30: Conférence de presse à l’Ecole de sages-femmes de Baudelocque (AP-HP). Inauguration du 1
er
jumelage entre une Ecole de sage-femme française et africaine, afin de renforcer la solidarité et l’engagement
international des sages-femmes en faveur de la préservation de la vie des mamans et de leurs enfants.
Discours et témoignage d’Esther Madudu, du collectif Stand Up* de personnalités engagées pour la campagne
et des partenaires privés et institutionnels. Cocktail-déjeunatoire et discussions/interviews. (Biographie des
intervenants sur demande). 82, avenue Denfert-Rochereau, Paris 14.

16h-19h: Conférence au Ministère des Affaires Etrangères où Esther Madudu, candidate au Prix Nobel, est
invitée à témoigner des réalités africaines et de l’importance du rôle des mères en Afrique et de leurs besoins
en termes de santé. Présentation de l’engagement du gouvernement français en faveur de la santé maternelle
en Afrique (MUSKOKA), et intervention des fondations et entreprises françaises engagées dans la campagne.
Présence de plusieurs ambassadeurs africains et dirigeants d’organisations. Cocktail. Salle Felix Eboué – 55,
boulevard des Invalides, Paris 7

Réponse souhaitée avant le 31/05 à :
m.cabridens@amref.fr
+33 1 71 19 75 36 / 06 24 82 40 69
Merci d’indiquer si vous souhaitez participez à la conférence au Ministère des Affaires Etrangères

*LE COLLECTIF STAND UP en France compte déjà parmi ses membres actifs : Graça Machel Mandela, Caterina
Murino, Liya Kebede, Teguest Guerma, Haweya Mohamed, Caty Forget, Françoise Leguennou-Remarck, MarieJosé Keller, Shirley Souagnon, Marina Chastenet, Princess Erika, Nadège Beausson-Diagne, Aïssa Maïga,
Maryse Ewanjé-Epée …