Do Cambua : la nouvelle danse afro qui a du chien

L’Argentine a inventé le tango, le Portugal le Fado, Cuba la rumba et l’Angola ? Do Cambua montre tout

L’année 2011 dans l’horoscope chinois est celle du chat, mais en Afrique elle sera assurément celle du chien avec la nouvelle danse urbaine angolaise qui fait rage : le Do Cambua. Cette danse, qui est une variante du Kuduro (danse afro d’origine angolaise qui en ce moment déchire dans l’Hexagone mais commence à s’essouffler sur le continent), veut dire « faire le chien » en argot local. Le principe est simple: se déhancher en imitant les faits et gestes d’un chien et cela n’est pas aussi facile qu’il y paraît. Découverte

Comment brûler des calories après les excès de deux réveillons successifs ou impressionner belle-maman par ses talents de danseur ? Très simple : en adoptant le Do Cambua. Soyez un précurseur de la nouvelle danse urbaine qui fait rage en Angola et dans la communauté lusophone: le Do Cambua, qui est une variante du Kuduro (qui veut poétiquement dire cul dur), est une danse urbaine qui consiste à se déhancher en faisant le chien sous une musique déchirante. Afrik vous invite en exclusivité à découvrir cette nouvelle danse qui, vous me direz, semble plus facile à prononcer qu’à danser mais qu’à cela ne tienne dans quelques mois elle sera dansée partout alors commencez à pratiquer vos pas.

Le Do Cambua, ou « faire le chien » en argot local (un mélange de portugais et de Kimbundu, une langue locale), comme beaucoup d’autres danses urbaines africaines, a ses origines dans le quotidien des quartiers populaires où les chanteurs se sont inspirés des nombreux chiens errants dans la ville de Luanda, la capitale angolaise. Rendu célèbre par le groupe Degala qui, comme le chien, invite les danseurs a tout montrer (mostra mostra todo), la danse en elle-même est assez divertissante. Et ce qui lui manque en élégance, elle le comble en créativité. Après tout, tout le monde n’est pas Fally Ipupa qui, lors d’une émission en direct à la TPA, la télé nationale angolaise, a découvert la danse et été challengé par l’animateur pour esquisser quelques pas de danse tout en improvisant une chanson. Et la nouvelle star congolaise s’en est sortie avec beaucoup de grâce.

Malgré son succès, la danse n’a pas que des admirateurs, elle a aussi beaucoup de détracteurs qui déplorent son manque de moralité. Mais la controverse ne fait qu’ajouter au succès de la danse. Après avoir vu la vidéo, soyez vous aussi juge, et dites-nous si vous êtes prêts à vous lâcher et faire le chien en 2011? Prêt à sautiller, vous gratter les oreilles et remuer le popotin comme un chien en boîte de nuit ou devant des amis? Après tout, ce n’est pas l’inspiration qui manque, on a tous des chiens dans notre entourage. A vous de juger. Et de la part de toute l’équipe d’Afrik.com, Meilleurs Vœux et Bonne Année 2011, Do Cambua ou pas !

L’Argentine a inventé le tango, le Portugal le Fado, Cuba la rumba et l’Angola ? Do Cambua montre tout