Djibouti : la Fête de la Musique annulée

Les Djiboutiens n’auront pas le droit à leur Fête de la Musique cette année. L’institut français Arthur Rimbaud de Djibouti et les autorités locales ont en effet décidé, après dix ans d’existence dans le pays, de ne pas commémorer cet évènement.

Cette année, DJibouti ne fêtera pas la musique comme il est de coutume dans le pays depuis maintenant dix ans. En effet, les institutions françaises et djiboutiennes ont convenu d’annuler cet évènement sans toutefois apporter d’explications, rapporte HCH24.com.

L’esplanade du Palais du Peuple avait pourtant pris l’habitude d’accueillir les nombreux artistes et un public heureux de fêter la musique. Ce rendez-vous est devenu incontournable tant pour les amoureux que pour la jeunesse djiboutienne. La Fête de la Musique, créée en 1982 par le ministère français de la Culture, dirigé à l’époque par Jack Lang, attire chaque année des milliers de personnes, sur les différents sites aménagés pour l’occasion.

Le 21 juin sera donc une journée comme toutes les autres à Djibouti. Mais, selon des sources proches du gouvernement djiboutien, les autorités ont annulé cette fête en raison de la crainte d’une attaque terroriste. Pour rappel, le restaurant-bar La Chaumière, situé dans la capitale, Djibouti, a été la cible d’un attentant. L’oeuvre du kamikaze a fait trois morts. Le ministère français des Affaires étrangères parlait alors de « menace terroriste réelle ».