Djibouti : Dubaï aux commandes du port

Le port de Djibouti sera géré pendant les vingt prochaines années par Dubaï. Une opportunité de croissance pour ce port au coeur du Monde.

Le port autonome international de Djibouti sera géré pour les vingt ans à venir par Dubaï au travers de son autorité portuaire (DPA). C’est ce qu’annonçait l’hebdomadaire kenyan The East African dans son avant-dernière publication. Ce partenariat viserait à l’amélioration des capacités d’accueil du port : celles-ci passeraient de 125 000 à 300 000 tonnes par an.

La situation stratégique du port de Djibouti – au coeur des chemins maritimes à destination des quatre autres continents – est un atout majeur. Cette coopération avec le DPA devrait, dans un premier temps, aboutir à la mise en place de programmes d’informatisation et de formation pour un montant de deux millions de dollars américains.

Un quart de l’économie djiboutienne

Le développement du port est stratégique pour le développement du pays dans la mesure où les recettes portuaires constituent, selon The East African, un quart de l’économie de ce petit pays de 23 000 km². Ce port, par ailleurs le plus performant de la région nord -Est du continent, a fortement profité du conflit entre l’Ethiopie et l’Erythrée. Il a été de fait fortement sollicité dans la réception de l’aide alimentaire. Il est l’un des principaux accès à la mer de l’Ethiopie enclavée.

Notons qu’après les Comores, Djibouti semble échapper à la France au profit de Dubaï .

La plate-forme portuaire djiboutienne se veut partie prenante du développement du commerce international et ce de la façon la plus moderne qui soit. Sa présence sur Internet en est un signe palpable.