Discothèques d’Espagne : « Les Marocains n’entrent pas ici » !

Abdellah El Mekaoui, nouvelle vedette de la campagne publicitaire de Coca cola, a été agressé à l’entrée d’une discothèque à Bilbao, dans le nord de l’Espagne.

Abdellah El Mekaoui se souviendra longtemps de sa mésaventure du dimanche 25 décembre. Un Noël pas comme les autres pour ce coiffeur de 28 ans. Alors qu’il s’apprêtait à sortir dans une discothèque de la capitale biscayenne, le jeune marocain, originaire de Beni Mellal, s’est vu refuser l’entrée. « Les Marocains n’entrent pas ici », lui ont lancé les agents de sécurité. Choqué par une telle déclaration, M. El Mekaoui s’est mis à protester. Résultat, un œil au beurre noir, des coups un peu partout sur le corps et des ecchymoses sur la peau. Le comble dans cette histoire est qu’il est poursuivi par la police locale pour « manque de respect à agent d’autorité » ! Et aussi surprenant que cela puisse paraître, d’après le quotidien Demainonline, un Algérien se trouvait parmi les agents de sécurité, immigré et maghrébin comme El Mekaoui. Un problème récurrent en Espagne et dans d’autres pays européens où les étrangers sont rapidement mis de côté à l’entrée des discothèques.

L’association espagnole SOS Racisme s’est immédiatement emparée de l’affaire en dénonçant dans un communiqué la discrimination dont a été victime le jeune marocain et l’un de ses amis. Elle assure que ce genre de comportement discriminatoire envers les étrangers dans les établissements de nuits est très fréquent en Espagne. Elle demande aux autorités à ce qu’une instance spécialisée dans la lutte contre les discriminations soit mise en place.

Quelques jours auparavant, Abdellah El Mekaoui faisait le buzz en Espagne pour avoir restitué une enveloppe contenant 400 billets de la loterie nationale ibérique d’une valeur de 8 000 euros. Il avait trouvé cette enveloppe sur la voie publique à Casco Viejo, dans la province de Bilbao. La filiale de la société de loterie à Casco Viejo a souhaité lui rendre hommage lors d’une cérémonie. A cette occasion, il a déclaré qu’il était « tout à fait naturel de restituer un objet qui ne vous appartient pas » « et que n’importe quel citoyen marocain aurait fait la même chose que lui conformément aux valeurs musulmanes et marocaines ».

Un geste qui lui a valu d’être l’une des nouvelles vedettes de la campagne publicitaire de Coca Cola pour Noël. Baptisée « Raison pour croire », elle raconte les histoires de gens anonymes ayant contribué, par leurs actes, à la création d’un monde meilleur. Une campagne envers laquelle certains n’ont visiblement pas été touchée.

Lire aussi :

 Hassan El Arabi : « En Espagne, il n’existe pas de problème d’immigration mais un problème d’émigration »

 L’arrivée de la droite espagnole au pouvoir inquiète le Maroc