“Dima 3gabhoum” : Algérie, Lotfi Double Kanon tire sur le régime

Dans son dernier clip « Dima 3gabhoum » dont la traduction littérale est « On ne vous lâche pas », Lotfi Double Kanon, le chanteur établi depuis peu en France, attaque à nouveau le pouvoir en place en Algérie, dénonçant les défaillances d’un système qu’il qualifie « d’incompétent » et « d’injuste ».

Le chanteur Lotfi Double Kanon ne lâche pas lest face au pouvoir en place en Algérie. Celui qui s’est installé en France depuis un moment attaque Alger, notamment le pouvoir en place. Dans son dernier clip « Dima 3gabhoum » qui signifie littéralement « On ne vous lâche pas », lancé officiellement le 11 décembre, il dénonce en effet les défaillances d’un système qu’il qualifie « d’incompétent » et « d’injuste ».

Lotfi semble décidé à se servir de son Double Kanon face à Alger qu’il ne lâche pas d’un iota. Faisant un tour d’horizon de la situation actuelle de l’Algérie, le chanteur aborde la loi de Finances 2016 ainsi que l’absence « inadmissible » de Bouteflika. Le rappeur, connu pour ne pas mâcher ses mots, invoque dans ce clip plusieurs scandales et sujets ayant marqué l’actualité en Algérie, ces derniers temps. Lotfi, outre l’absence du président de la République, dénonce les pressions et les arrestations que subit la communauté musulmane établie à l’étranger, en passant par la répression de la presse et des médias, relève Algérie Focus.

Lotfi Double Kanon présente son nouvel album comme une piqûre de rappel pour les autorités algériennes afin qu’elles se remettent en question. Revenant sur le choix du 11 décembre, le chanteur a indiqué avoir choisi cette date symbolique qui renvoie au 11 décembre 1960, lorsque le peuple algérien s’est soulevé contre le colonialisme.