Devenir un grand champion de boxe, le rêve de Sindingue Adam


Lecture 2 min.
Sindingue Adam, boxeur tchadien
Le boxeur tchadien, Sindingue Adam

La 1ère édition du Gala International de boxe Arabe « The First » s’est déroulée le samedi dernier au Centre de Jeunesse New Bell de Douala, au Cameroun. Au terme des combats et à l’unanimité des juges, c’est le jeune pugiliste tchadien qui s’offre la couronne face au Camerounais Galieu Hydris. Son rêve est désormais de devenir un grand champion mondialement connu.

Entretien

Vous venez de remporter le premier championnat de boxe arabe au Cameroun dénommé « The First ». Que représente ce trophée pour vous ?

Je remercie tout d’abord tous mes supporters et mes encadreurs, ainsi que tous ceux qui m’ont soutenu de très près ou de loin à pouvoir remporter cette 1ère édition du Gala International de boxe Arabe « The First ». Ce trophée représente pour moi le début du commencement d’un parcours, qui n’est pas près de s’arrêter maintenant. C’est une fierté de l’avoir gagné et cela me motive à aller plus loin…

Comment jugez-vous le niveau de la boxe afrabe sur le continent africain ?

Cette discipline n’est pas tellement connue sur le continent africain. Mais, elle est en pleine éclosion et elle est en train de s’imposer sur notre continent, puisqu’elle est aujourd’hui pratiquée dans plusieurs pays. Les athlètes qui la pratiquent déjà ont un très bon niveau. J’ose espérer qu’elle va continuer à prendre de l’ampleur et qu’on aura plusieurs champions du monde africains.

La boxe arabe nourrit-elle son homme, à l’image d’autres disciplines comme le football, basket ou encore la boxe anglaise ?

Oui, dans les pays où la discipline a plus évolué, les boxeurs vivent parfaitement de leur art… Et même en Afrique, nous avons déjà des champions de boxe arabe qui vivent parfaitement de çà…

Quelle est la différence entre la boxe arabe, française et anglaise ?

Tout d’abord, la boxe anglaise est une discipline dans laquelle on utilise seulement les poings (bras)… Très différente de la boxe française et arabe, qui sont toutes deux des disciplines, qui se pratiquent avec les pieds et les poings, mais différentes au niveau de leur règlement…

Quels sont les futurs projets de Sindingue Adam ?

Poursuivre ma passion et devenir un grand champion mondialement connu et montrer ma valeur… Valoriser mon pays et faire en sorte que tous les jeunes comme moi, qui veulent boxer, puissent s’exprimer et ainsi faire éclore de grands champions de cette nation qu’est le Tchad.

Sindingue Adam (droite)
Sindingue Adam (droite)
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter