Deux jours après sa condamnation, Emma Lohoues brise le silence

Emma Lohoues

Le lundi 20 avril, Emma Lohoues a été condamnée à 6 mois de prison avec sursis et à une amende de 2 millions de francs CFA pour violation des mesures de confinement. L’actrice ivoirienne est sortie du silence sur sa page Facebook après que Le Molare, Eudoxie Yao, Le gros Bedel ainsi que plusieurs invités à sa fête d’anniversaires aient été condamnés à des peines avec sursis.

« Non-respect des mesures visant à lutter contre le Covid-19, mise en danger de la vie d’autrui et trouble à l’ordre public », voilà les motifs pour lesquelles Emma Lohoues a été condamnée, le lundi 20 avril 2020.

Les faits remontent au 17 avril dernier. La belle actrice ivoirienne avait alors organisé sa fête d’anniversaire à laquelle elle a convié plusieurs personnes. Il s’agit pour la plupart de grosses têtes du showbiz ivoirien comme Le gros Bedel, Eudoxie Yao et Le Molare.

L’événement, ayant suscité la colère des autorités ivoiriennes dans un contexte de lutte contre la pandémie de Covid-19, des poursuites judiciaires ont été engagées contre Emma Lohoues. Après sa comparution, lundi, devant le tribunal de première instance d’Abidjan-Plateau, elle avait écopé d’une peine de 6 mois d’emprisonnement avec sursis et à payer une amende 2 millions de francs CFA. Il est également demandé à la star de prendre part aux campagnes de sensibilisation contre le Covid-19.

Jeudi, deux jours après la condamnation des invités présents à cette fête à scandale, la jeune femme est sortie du silence à travers un poste sur sa page Facebook. « Pardonnez-moi, pardonnez à mes invités. Je regrette », peut-on y lire.

Publiée par Emma Lohoues sur Mercredi 22 avril 2020

Molaré, Eudoxie Yao et le gros Bedel condamnés

Le 22 mars, le tribunal de première instance d’Abidjan a rendu son verdict contre Le Molare (Soumahoro Moryféré), Eudoxie Yao (Blasoni Louise Eudoxie Yao) et Le gros Bedel (Ahoua Bletchi Noël) présents à la fête d’anniversaire de l’actrice Emma Lohoues.

Après leur comparution le mardi 21 avril 2020, avec plusieurs autres invités, ils ont été condamnés à 6 mois de prison avec sursis et à une amende de 3 millions de francs CFA pour des faits de violation des mesures contre la propagation du Covid-19 en Côte d’Ivoire.

Devant le Procureur de la République, Eudoxie Yao a plaidé pour une réduction de l’amende à 500 000 francs CFA après avoir demandé pardon à l’État de Côte d’Ivoire. Pour Le Molare, le plus dur était l’impact de la sentence sur son casier judiciaire.

À l’issue de l’audience, les peines requises par le procureur de la République ont été confirmées. Les prévenus disposent de 20 jours pour faire appel de la décision de justice.