Deux journalistes français arrêtés à Paris pour chantage contre le roi du Maroc

Les deux journalistes français, Eric Laurent et Catherine Graciet, ont été interpellés ce jeudi soir à Paris. Ils sont soupçonnés de chantage contre le roi du Maroc, Mohammed VI, auquel ils ont demandé trois millions d’euros pour ne pas publier un livre contenant des informations compromettantes.

Une affaire qui pourrait bien mettre mal à l’aise les médias en France ! Deux journalistes français, Eric Laurent et Catherine Graciet, ont été arrêtés ce jeudi soir à Paris. Ils sont en effet soupçonnés d’avoir fait un chantage au roi du Maroc Mohammed VI, en lui réclamant trois millions d’euros pour ne pas publier un livre contenant des informations compromettantes.

Les deux journalistes ont été interpellés après un rendez-vous avec un représentant du Maroc où ils ont reçu de l’argent, a indiqué une source proche du dossier, confirmant des propos de l’un des avocats de Rabat, Me Eric Dupond-Moretti, sur RTL. Selon ce dernier, les journalistes ont signé le contrat et accepté l’argent proposé par le palais royal marocain. Ils ont été placés en garde à vue dans le cadre d’une information judiciaire ouverte mercredi pour tentative d’extorsion de fonds et tentative de chantage. C’est la justice française qui va se charger de leur dossier.

Sur la radio française RTL, l’avocat du roi n’a pas mâché ses mots à leur égard ! « Les deux auteurs ont fait du chantage au roi, à un chef d’État en fonction. Du jamais vu, c’est d’une audace folle !, s’est exclamé l’avocat du roi. On ne sait pas encore quels sont les mobiles, mais ils ont du être instrumentalisés, peut être par un groupe terroriste », a ajouté Éric Dupont-Moretti.

De son côté, le royaume chérifien affirme qu’il « n’y a rien à dire » sur l’ouvrage en question. Il ne comporterait aucune révélation qui pouvait faire vaciller le roi. Ce n’est pas la première fois d’ailleurs que les deux journalistes s’en prennent au monarque. Ils avaient co-écrit en 2012 un livre à son propos, intitulé Le Roi prédateur, dont le titre parle de lui-même et donne déjà une idée de son contenu.