Despina Chronopoulos et les gorilles

Despina Chronopoulos, spécialiste de la protection des animaux, réside actuellement à Paris et s’impatiente de retourner en Afrique. Cette jeune femme d’origine grecque rêve d’un travail idéal, sans guerre ni braconniers pour ne pas déranger son action.

Vieillir comme dans le film  » Out of Africa  » ou  » Gorilles dans la brume  » ? Despina Chronopoulos opte sans hésitation pour la première solution. Le sens de sa vie est enraciné en terre africaine. L’Afrique, son continent d’adoption, la régénère et la ravive.  » Je n’ai pas le choix, c’est ce que je dois faire « , souffle avec résignation la spécialiste de la protection des animaux. Depuis sa plus tendre enfance, elle est fascinée par les groupes, les hordes d’animaux, leurs structures sociales, leurs formes de communication. Ses premières familles d’adoption sont les canidés (chiens) et depuis 1990, les gorilles sauvages.

 » Elle a ça dans le sang « 

Le triangle : écriture, animaux et Afrique domine la vie de Despina Chronopoulos. Dans son livre  » Gorilles orphelins « , l’écrivain retrace les quatre années de son expérience au Congo de 1995 à 1999 avec pour projet ambitieux de réintroduire des gorilles orphelins dans leur milieu naturel.  » Ce livre est un moyen de conserver des traces écrites et de montrer les pièges à éviter à ceux qui voudraient vivre la même chose « , explique, très fière Despina Chronopoulos. En Afrique, il faut être débrouillard, résistant et se protéger psychologiquement.

Ses études d’ethnologie et de linguistique à la Sorbonne à Paris et sa passion pour les animaux lui ont permis d’être la maman de plusieurs gorilles. Despina Chronopoulos s’appuie sur ses connaissances mais elle met davantage ses sentiments et son caractère en avant.  » Despina fonctionne à l’empathie, à l’intuition, la raison vient après « , mentionne une de ses connaissances.

Pour elle, la science apporte beaucoup d’éléments mais elle connaît des limites. Son but est d’élargir les données par l’observation animale. Le respect et les bonnes manières sont des qualités essentielles pour approcher les gorilles.  » Je suis à cheval sur les règles, j’essaie de trouver un équilibre et de ne pas devenir sur-émotive face aux comportements de ces espèces « .

Osant prendre du recul avec les méthodes admises, elle a été félicitée par les plus grands spécialistes pour son livre.  » Gorilles orphelins  » révèle que l’existence de sentiments ou de conscience chez les animaux n’est plus honnie. Des primatologues, bouleversés par son livre, ont envoyé à cette protectrice des animaux des lettres spontanées.  » Pleine de talent  » et  » audacieuse protectrice des espèces animales  » sont des qualificatifs qui reviennent sous leur plume.

Loin des yeux, loin du coeur

Rapatriée d’urgence en France à cause de la guerre civile au Congo, elle s’occupe depuis un an et demi à écrire  » la satire africaine « . Elle s’est remémorée toutes les histoires absurdes qui lui sont arrivées pour les regrouper dans un même livre.

Aujourd’hui, Despina Chronopoulos trépigne et s’impatiente de retrouver la magie de l’Afrique. A Paris, elle s’ennuie, même si ses amis l’entourent. Pour l’instant, ses projets sont en suspens, elle attend des réponses sûres et positives, soit en Afrique de l’Est soit en Afrique Centrale. Toujours dans le même but : réintégrer des gorilles, des rhinocéros ou des éléphants dans leur milieu naturel, les protéger ou prendre contact avec des gorilles sauvages jusqu’à ce que les présences humaines soient tolérées voire ignorées, pour créer un parc à but lucratif. A suivre.