Des plumes contre le sida

Pour attirer les internautes sur le site Sida Cameroun, site d’informations pratiques sur le sida au Cameroun, un concours de nouvelles est organisé, ouvert à tous les jeunes francophones. A vos plumes !

Si vous avez entre 18 et 25 ans, que vous êtes (de préférence) ressortissant du Cameroun, du Congo-Kinshasa ou du Congo-Brazzaville et que vous avez une jolie plume, alors rendez-vous sur le site Sida Cameroun. Vous pourrez y participer à un concours d’écriture de nouvelles dont le sujet est le sida.  » Le projet s’organise autour de ce site « , explique l’une des initiatrices du concours, Beatrice Bonny, journaliste camerounaise.

 » Notre idée était de créer un site contenant des informations sur le sida au Cameroun, un site pratique regroupant un forum, les adresses des lieux où l’on traite le sida, des infos sur les droits et les devoirs des sidéens, des témoignages… Internet est un média en expansion mais les gens doivent avoir des besoins précis pour s’y connecter et nous pensions que le concours littéraire serait un bon appât pour les amener à aller sur le site.  » Le concours vient d’être lancé et les affiches, tracts et autres banderoles sont encore sous presse.

Résidence d’écriture

La promotion se fera principalement dans les trois pays impliqués cités ci-dessus mais le concours reste ouvert à tous les jeunes africains francophones qui souhaitent réfléchir sur le thème du sida. Un jury de sept personnes, constitué par les éditeurs des éditions africaines Clé choisiront parmi les textes reçus les quinze meilleurs. Ces derniers feront l’objet d’une publication dans un recueil. Quant à leurs auteurs, ils seront invités à Yaoundé pour une résidence d’écriture autour du 20 mars 2002.

 » Pendant quatre jours, deux écrivains encadreront les lauréats pour revoir leurs nouvelles avec eux et les améliorer. Les jeunes pourront acquérir des techniques d’écriture plus poussées « , indique Beatrice Bonny. Mais le but principal de l’opération est de sensibiliser les jeunes africains au problème du sida.  » Nous pensons que lorsqu’on réfléchit sur un texte et qu’on le travaille sérieusement, la prise de conscience est plus grande que devant une information qui passe à la télé « , souligne la journaliste. Les nouvelles doivent être envoyées avant le 15 février 2002, alors, vite, à vos stylos !

Pour connaître le règlement du concours, rendez-vous sur le site.