Soudan du Sud : des enfants victimes de torture, selon l’UNICEF

Selon un rapport de l’UNICEF rendu public ce vendredi, des dizaines de milliers de mineurs sont victimes de violences en tout genre. Le rapport fait état de viols, émasculations, décapitations et plusieurs autres sévices barbares.

Les enfants du Soudan du Sud sont maltraités. C’est le triste constat fait dans un rapport de l’UNICEF rendu public, ce vendredi 19 juin 2015. Le rapport fait état de viols, décapitations et autres sévices barbares dans un conflit dans lequel des dizaines de mineurs ont été tués. Selon le rapport, ces tortures ont été perpétrées par les forces armées qui s’affrontent au Soudan du Sud.

Les crimes sont d’une atrocité sans précédent. Dans un communiqué, le directeur général de l’UNICEF, Anthony Lake, revient sur ces crimes, indiquant que « des survivants ont raconté qu’on a laissé saigner à mort des garçons émasculés, que des filles d’à peine huit ans ont été violées collectivement puis assassinées ». Des dizaines de milliers de personnes auraient été tuées au cours de la guerre civile qui déchire le Soudan du Sud depuis dix-huit mois, même s’il n’existe pas de bilan officiel.

Outre les tortures prodiguées sur les enfants, certains sont aussi recrutés par les groupes armés au Soudan du Sud. Selon l’UNICEF, 13 000 enfants ont été contraints de prendre part au conflit. Face à de telles conditions de vies, prés de 250 000 enfants risquent de mourir de faim dans le pays, selon l’ONU.