Déraillement d’un train en RDC : 55 morts, selon un dernier bilan

Le déraillement du train de marchandises de la Société nationale de chemin de fer du Congo (SNCC), survenu mardi près de Kamina, dans la province du Katanga, a fait au moins 55 morts et une soixantaine de blessés, d’après un bilan donné mercredi par un responsable de la compagnie.

D’une trentaine de morts, le bilan suite au déraillement d’un train de marchandises de la Société nationale de chemin de fer du Congo (CNCC) a été revu à la hausse et est ainsi passé à 55 morts et une soixantaine de blessés. Mais ce « bilan va certainement (encore) être revu à la hausse du fait que certaines victimes sont encore coincées dans des wagons encastrés », a affirmé mercredi le chef de poste d’état d’encadrement de Katongola, Jean Ngoy Mozadi. Le déraillement est survenu mardi près de Kamina, à 270 km de Lubumbashi, dans la province du Katanga, à proximité du pont Katongola.

D’après ce responsable de la SNCC, « neuf blessés ont succombé à leurs blessures. Toutes les victimes sont des Congolais, pour la plupart des commerçants et des voyageurs clandestins parmi les quels des enfants », a-t-il expliqué. La théorie selon laquelle le train a déraillé suite à un excès de vitesse a été confirmée.

La MONUSCO solidaire

Le représentant spécial du secrétaire général des Nations-Unies et chef de la Mission des Nations-Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO), Martin Klober, a présenté, mercredi, ses condoléances aux familles des victimes de l’accident de train. « Je suis profondément ému par la mort de ces Congolais et je pense aux familles éplorées par ce tragique accident, et je souhaite un prompt rétablissement aux nombreux blessés », a affirmé Martin Kobler.

Il a par ailleurs offert le soutien de la MONUSCO aux autorités rd-congolaises dans le cadre des opérations de secours. « J’ai demandé à nos services d’apporter toute l’assistance nécessaire aux autorités provinciales et à la population », a-t-il déclaré. Une équipe médicale de la MONUSCO à Kamina se serait rendue sur les lieux dès l’annonce de l’accident ferroviaire et a administré les premiers secours aux blessés, selon Martin Klober.