Déraillement d’un train au Maroc : l’ONCF ridiculisée

Des médias marocains s’amusent de la manière dont l’ONCF a communiqué ce mercredi à propos du déraillement d’un train entre Mohammedia et Casablanca.

Un accident de train est survenu ce mercredi à 13h35 entre Mohammedia et Casablanca. Un quart d’heure après le déraillement, l’Office national des chemins de fer (ONCF) se fend d’un communiqué rassurant, relayé par la MAP, qui titre : « Tous les passagers sont indemnes ». Une affirmation hâtive puisqu’un peu plus tard, un tweet de la chaîne 2M informait qu’en réalité une personne, un malheureux cheminot semble-t-il, a perdu la vie dans cet accident et 28 autres ont été blessées, dont une grièvement.

Dans son communiqué, l’ONCF indique que « le train s’est arrêté d’urgence suite à son déraillement ». Une perche tendue à L’Economiste qui, dans son édition du 27 août, écrit : « Encore heureux qu’il n’ait pas continué jusqu’à la gare de Casa Port à travers les champs ». Trois heures après l’accident, toujours aucun complément d’information de la part de l’ONCF.

Sur la Toile, les photos du train accidenté défilent. L’avant de la motrice s’est fracassé contre ce qui ressemble à un wagon de transport de minerai. Des vidéos amateurs circulent également sur lesquelles ont voit des passagers blessés et ensanglantés. Des images qui, en plus du tweet de 2M, contredisent littéralement le communiqué rassurant de l’ONCF. « Cet accident, et la manière dont on informe les citoyens, ne sauraient prêter à rire », note le journal marocain.

L’ONCF a présenté ses excuses à ses clients pour les désagréments subis, et une enquête a été ouverte afin d’élucider les causes de l’accident.