Démission de Moubarak : la démocratie en marche

SOS Racisme se félicite de l’avancée du mouvement de démocratisation que connaît l’Egypte depuis plusieurs semaines.

En effet, la démission d’Hosni Moubarak est le prélude nécessaire à la tenue d’élections libres et transparentes qui permettront au peuple égyptien d’enfin choisir ses dirigeants.

Une fois de plus, la jeunesse a été, comme en Tunisie, à la pointe de ce mouvement. Il est maintenant de la responsabilité de ceux qui géreront la phase de transition de ne pas décevoir les aspirations à la démocratie, à la liberté et à la dignité sociale des Egyptiens.

Dominique SOPO, Président de SOS Racisme:
« Le chemin emprunté par l’Egypte ne sera certes pas sans embûches. Mais la force de l’aspiration à la démocratie, à la dignité et à l’égalité doit nous faire regarder l’Egypte avec respect. Elle est aussi un coup terrible porté à ceux qui expliquaient, dans nos chancelleries, que les Arabes étaient inaptes à la démocratie. Il serait à cet égard important que la diplomatie française se rende compte qu’il est indécent de confondre un pays avec son dictateur et apprenne, enfin, à dialoguer avec les peuples des pays autoritaires avec lesquels elle entretient des relations diplomatiques. »