Demi-fond : chasse gardée africaine

Le continent africain a confirmé sa suprématie en demi-fond aux Championnats du monde d’athlétisme en salle de Birmingham, le week-end dernier. Avec deux médailles d’or et une d’argent, l’Ethiopie de Gebresselassie se classe cinquième au palmarès des médailles. Devant l’Allemagne, l’Espagne et la France.

Les représentants africains ont confirmé leur domination en demi-fond à l’occasion des Championnats du monde d’athlétisme en salle de Birmingham (14, 15, 16 mars). Huit médailles sur les onze remportées par les athlètes du continent l’ont été dans cette catégorie. A ces médailles sont venues s’ajouter de belles surprises en 200 m masculin et en triple saut féminin. Si certaines stars, tel le marocain Hicham El Guerrouj, ont brillé par leur absence (il avait décidé de faire l’impasse sur Birmingham), d’autres avaient fait le déplacement pour, une fois de plus, faire parler la poudre. Maria Mutola et Haile Gebreselassie sont de ceux là.

Le légendaire Ethiopien remporte la finale du 3 000 m après avoir contrôlé avec une incroyable aisance son adversaire espagnol, qui voulut emballer la course à 600 m de l’arrivée. Haile Gebresselassie, détenteur de la meilleure performance de l’année, est bien parti pour briller lors des Mondiaux de Paris Saint-Denis. La Mozambicaine Maria Mutola remporte le 800 m avec une demi-seconde d’avance sur l’Allemande Stéphanie Graf et prouve qu’il faudra également compter avec elle à Paris.

Les maîtres du demi-fond

Seuls deux Espagnols, Marta Dominguez chez les femmes et Alberto Garcia chez les hommes, sont venus contester la suprématie africaine – et plus précisément éthiopienne- sur le 3 000 m. L’Ethiopie remporte tout simplement toutes ses médailles dans cette discipline. Après la victoire de Gebresselassie chez les hommes, Berhane Adere et Meseret Defar sont allées se classer à la première et troisième place du 3 000 m féminin. Le Kenyan Bernard Lagat prend la médaille d’argent du 1 500 m pendant que le Marocain Abdelkader Hachlaf sauve l’honneur chérifien en arrachant le bronze. Les Kenyans Wilfred Brungeï et Luke Kipkosgeï se classent troisièmes du 800 m et du 3 000 m masculins.

Le Camerounais Joseph Batangdon réalise une belle performance en prenant la deuxième place du 200 m derrière Marlon Devonish (Grande-Bretagne). De la même façon, sa compatriote Françoise Mbango Etone se classe seconde du concours de triple saut, juste devant la Sénégalaise Kene Ndonge. Une bonne moisson de médailles pour l’Afrique

Marcel Kouame