Défilé de soldats algériens à Paris : Fabius tente d’éteindre l’incendie


Lecture 1 min.
arton41061

La polémique se poursuit en France à propos de la présence de soldats algériens lors du défilé du 14 juillet à Paris. Laurent Fabius a tenté d’y mettre un terme.

Le fait que les soldats algériens défilent le 14 juillet à Paris ne fait pas l’unanimité. C’est le cas du Front National qui s’est insurgé contre leur présence, signifiant son indignation. Face à cette polémique, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a estimé ce vendredi sur BFMTV , que la présence annoncée de soldats algériens lors des cérémonies du 14 juillet sur les Champs-Elysées à Paris n’avait rien de « choquant, puisque c’est la commémoration de tous les sacrifices qui ont été faits, et évidemment qu’il y avait des Algériens », en réponse à des protestations du Front national.

Un collectif baptisé « Non au défilé des troupes algériennes le 14 juillet 2014 », avec des responsables du Front national, s’est constitué ces derniers jours pour protester contre cette présence. A l’occasion du centenaire de la Première Guerre mondiale, des représentants de 80 pays ayant participé au conflit ont en fait été invités aux cérémonies du 14 juillet. Et selon le ministère de la Défense, l’Algérie a confirmé sa présence. « C’est un grand rassemblement, il y a 80 pays, et donc c’est normal que tous ceux qui ont souffert puissent être présents », a souligné Laurent Fabius.

Les représentants de ces 80 pays doivent participer avec un porte-drapeau et deux soldats à l’animation initiale, qui précède le défilé militaire. Pour l’animation finale, ce sont 80 jeunes de ces mêmes nations qui seront présents.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter